Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 11:19

VOIR TOUS LES ARTICLES

 

MEMBRES & EXTREMITES

 

 

heels

 

 

Qui ne s’est jamais tordu la cheville ou, plus gravement, fait une entorse ?

 

Les sportifs sont encore plus sujets aux problèmes articulaires des extrémités. Le footballeur se plaint des genoux, le tennisman du coude, tout comme le golfeur. Ainsi, il existe de nombreux problèmes liés aux membres supérieurs ou inférieurs, parfois associés à une activité répétitive (microtraumatismes), comme le syndrome du tunnel carpien de la secrétaire ou, suite à un traumatisme direct ou indirect de cette articulation.

 

Nous n’allons pas décrire ici toutes les affections articulaires de façon exhaustive car cela serait trop long mais essayer de vous faire comprendre comment cela fonctionne et quelles sont vos alternatives.

 

 

 

QUELQUES BASES D’ANATOMIE

 

 

 

Les articulations des membres supérieurs englobent : l’épaule, le coude, le poignet, la main, les doigts dont le pouce.

 

Celles des membres inférieurs : la hanche, le genou, la cheville, le pied, les orteils. Chacune de ces régions peut développer un problème, indépendamment des autres, mais le plus souvent d’une façon liée.

 

En effet, surtout dans les articulations en charge (qui supportent votre poids : hanches, genoux), les conséquences d’un problème se répercutent dans la ou les articulations distales ou proximales. La douleur peut aussi être déplacée : un problème de coude peut provoquer des douleurs dans le poignet ou l’épaule et réciproquement.

 

 

 

D’autre part, il est certain que beaucoup de problèmes articulaires périphériques (des membres ou des extrémités), ont pour origine, et pour cause, un problème (subluxation) vertébral, qu’il y ait un signe de douleur vertébrale ou non.

 

Une subluxation (perturbation et interférence neuro articulaire) de la 7èmecervicale peut créer un problème  d’épaule. Même chose, pour les genoux liés à la 3èmelombaire.

 

 

 

sd0402 

 

 

 

VOUS AVEZ DIT TRAITEMENT !

 

 

 

Les termes médicaux ne manquent pas, tendinite, bursite, entorse, foulure, luxation, ostéite, périarthrite, arthrose… Bien sûr, tous ces mots ont une définition précise et correspondent à un schéma clinique (une présentation de signes et de symptômes).

 

Pourtant, l’arsenal thérapeutique traditionnel est presque toujours le même, surtout lorsque la douleur s’installe de façon chronique ; lorsque les comprimés n’agissent plus contre la douleur, on passe aux piqûres puis, on parle d’infiltrations (corticoïdes) et enfin, d’opération.

 

Suite à un traumatisme important, les chirurgiens ne rêvent que de plaques, de broches ou de vis. Et, s’il est vrai que cela est parfois nécessaire et aussi, quelques fois, très bien fait, il n’en reste pas moins que, tout traitement invasif (chirurgie, ponction, infiltration) ne devrait être employé que lorsque tout traitement conservatif (naturel, doux, sans effet secondaire) s’est révélé insuffisant.

 

 

 

Sachez que malheureusement, trop souvent, certaines méthodes médicales traditionnelles sont employées par pur protocole et sans discernement. Ainsi certaines immobilisations abusives d’une articulation (plâtre quand une attelle aurait suffi ou temps d’immobilisation trop long…) créent de véritables dégâts avec des conséquences  néfastes pour le patient (induration, changement tissus, fonte musculaire conséquente, adhésion articulaire…).

 

Prenez conseil auprès d’un Chiropracteur pour réévaluer l’articulation régulièrement !

 

 

 

 

 

UNE NOUVELLE APPROCHE

 

 

 

Si l’on met de côté les fractures d’origine pathologique ou traumatique qui sont une catégorie à part et qui doivent être référées comme telles aux services médicaux appropriés, il reste un éventail énorme de problèmes allant de la simple douleur intermittente au blocage articulaire complet.

 

La connaissance de l’anatomie et de la biomécanique permet de comprendre les mécanismes articulaires ; pour les résoudre, il faut trouver la cause, où qu’elle soit. Pour accepter là où on l’a trouvée, il faut envisager le corps dans son ensemble, comme un tout devant fonctionner harmonieusement, sans interférence. Ainsi il existe des correspondances entre les différentes articulations qui peuvent provoquer et entretenir un problème articulaire indirectement (une subluxation de la cheville peut entrainer des douleurs de genoux…) les correspondances sont parfois beaucoup moins évidente que celle-là mais un bon Chiropracteur les connait !

 

 

dor10966907

 

 

LE TRAITEMENT CHIROPRACTIQUE

 

 

 

L’action du Chiropracteur s’appelle « Ajustement Chiropratique » lorsqu’elle porte sur la colonne vertébrale. Pourtant, on parle plus librement de manipulation en matière d’extrémité. L’ajustement d’extrémité est une spécialité de la Chiropratique qui n’est donc pas pratiquée par tous. L’évaluation statique et en mouvement, les tests orthopédiques, l’étude graphique de films radiographiques, permettent de repérer la malposition articulaire si elle est présente et de la visualiser dans l’espace anatomique réel. La correction s’effectue d’après ces données, de façon manuelle, dans le respect des limites, donc de l’intégrité articulaire, afin de ne pas être traumatisante.

 

Le Docteur en Chiropratique pourra utiliser des techniques auxiliaires naturelles, pour limiter l’inflammation, l’œdème et la douleur s’ils sont présents et, vous conseiller en matière de rééducation fonctionnelle.

 

Faites les choses dans l’ordre, par respect pour votre corps, allez d’abord à la main, avant d’aller au couteau.

 

Souvenez-vous que, ce qui a été coupé le reste à jamais, alors qu’il est toujours possible d’en faire l’ablation plus tard.

 

 Un dysfonctionnement éliminé à son stade primaire, même s’il est cliniquement silencieux, peut éviter des réactions en chaîne qui aboutissent à la maladie déclarée.

 

 

Bruno LECLERC

CHIROPRACTEUR

Diplômé “Doctor of Chiropractic”

du Cleveland Chiropractic College - U.S.A

Kinésiologie Appliquée

Bio-énergéticien

 

88 allée Fleming

76230 BOIS-GUILLAUME

 

02 . 35 . 61 . 24 . 13

06 . 08 . 02 . 28 . 59

 

Site : chiro.over-blog.net

 

ARTICLES EN RELATION :

FASCIITE PLANTAIRE, METATARSALGIE, HALLUX VALGUS...

 

 VOIR TOUS LES ARTICLES 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Bruno Leclerc D.C - dans chiro