Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 05:48

VOIR TOUS LES ARTICLES

 

 

FATIGUE, DEPRIME,
PRISE DE POIDS,
BAISSE DE LIBIDO,
TROP CHAUD OU FROID...

 

 

PENSEZ A LA THYROIDE !

 

 

 

 

Certainement le prochain fléau de santé de l’Europe entière. Plus de 200 millions de personnes atteintes d’hypothyroïdie, dont 20% seulement sont actuellement sous traitement. Pire, en France, l’hypothyroïdie néonatale touche 1 nouveau né sur  4000 !

 

 

Ø      Hypothyroïdie

 

Ø      Hyperthyroïdie

 

Ø      Cancer  thyroïdien

 

Ø      Nodule

 

Ø      Goitre

 

Ø      Thyroïdite

 

 

 

DYSFONCTIONNEMENT AVANT PATHOLOGIE

 

 

Malheureusement,  les examens biologiques ne sont concluants qu’au stade pathologique (maladie déclarée), les normes appliquées ne permettent pas de déceler un simple dysfonctionnement et retarde ainsi la prise en charge du patient qui n’a plus alors que 2 alternatives.

 

 

 

 

ENTRE L’ENDOCRINOLOGUE  ET  LE CHIRURGIEN 

 

 Les options au stade pathologique sont peu nombreuses et radicales. 

 

 

 

 Pour ne pas attendre d’arriver à cette extrémité, il conviendrait de déceler les dérèglements mineurs de la thyroïde et d’en supprimer les causes. Trop de patients se plaignent de symptômes qui indiquent un dérèglement thyroïdien que leur médecin  libère après des examens  non alarmants. Pourtant, c’est à  ce stade qu’il est encore possible d’agir de façon régulatrice et préventive.

 

 

 

 

EXAMENS CLASSICS 

 

 

 ·         un examen médical général et du cou. La palpation se fait lors d’une déglutition

 

 

 

 ·         une analyse de sang avec dosage du taux d’hormones dans le sang (T3, T4, TSH), qui renseigne sur l’activité de la glande: normale, excessive (hyperthyroïdie) ou insuffisante (hypothyroïdie).

 

 

 

 

 

·         Une échographie qui permet d’objectiver le type de goître, la taille et le nombre des nodules et de distinguer le nodule unique et le goitre plurinodulaire.

 

 

 

 

·         Parfois une scintigraphie qui permet de localiser une zone de fixation plus forte traduisant par exemple un nodule « chaud ».

 

 

 

 

 

 

 

LES TESTS FONCTIONNELS 

 

 

 Alors que les tests biochimiques sanguins ne s’intéresse grossièrement qu’à la production hormonale de cette glande endocrine. Nous allons

vérifier sa qulité d’innervation c'est-à-dire d’influx nerveux reçu et si besoin est, libérer les interférences neuro articulaires dans la région vertébrale concernée (Co,C1 et C5 à C7).

 

 Mais il convient également de contrôler l’état énergétique de cette glande pour assurer sa fonctionalité. Nous testerons donc les méridiens concernés et ceux associés pour lui assurer son plein potentiel.

 

 

 

Il existe également une relation neuro émotionnelle entre la thyroide et nos mémoires émotionnelles. Une émotion du passé a pu se somatiser sur cette glande et ancrer une mémoire qui se réactive face à des stimuli identiques.

 

 

 

 

 

La correspondance émotionnelle de la thyroide est liée, entre autre, à l’incapacité de s’exprimer.

 

 

 

 

Un travail complémentaire en bioénergétique peut être bénéfique en décelant les substances naturelles aptes à renforcer les méridiens liés à la thyroide.

 

 

 

UN TRAITEMENT NOVATEUR 

 

 

 Les techniques courantes gèrent au mieux  1 ou 2 aspects du problème en travaillant que dans le structurel ou l’énergétique mais pas dans le psychosomatique.

 

 

 

 Ce protocole particulier de Kinésiologie Appliquée Professionnel (AK) est un concentré des meilleures techniques de Chiropratique, d’Ostéopathie, de technique crânienne et de médecine traditionnelle chinoise.

Cette technique de pointe gère les 4 domaines (Physique, Chimique, Psychologique, Energétique) dans lesquels peuvent survenir les déséquilibres cause des dysfonctionnements menant à la maladie.

 

  

 

MÉCANISME D’ACTION

 

 

 

 

Les principaux nerfs en charge du fonctionnement de la  thyroïde sont, pour la partie parasympathique, issus des branches du nerf vague (ou pneumogastrique, Xème paire de nerf crânien) qui peut être facilement comprimé au niveau de l’atlas (1ère cervicale) ou de l’occiput (base du crâne) ; mais également la racine supérieure du nerf accessoire (XIème paire de nerf crânien) à sa naissance dans la boîte crânienne.

 

Les niveaux vertébraux concernés sont donc  l’occiput, l’atlas et la 7ème cervicale.

 

Le traitement crânien influe positivement sur les secrétions hormonales de l’axe hypothalamus, hypophyse, thyroïde.

 

Attention, ce traitement demande beaucoup de spécificité et n’a rien à voir avec la manipulation vertébrale grossière.

 

 

 

CRAQUER N’EST PAS JOUER !!!

 

 

 

Un dysfonctionnement éliminé à son stade primaire, même s’il est cliniquement silencieux, peut éviter des réactions en chaîne qui aboutissent à la maladie déclarée.

 

 

“Prévenir vaut mieux que  souffrir !!!“

 

 

 

Bruno LECLERC

CHIROPRACTEUR

Diplômé “Doctor of Chiropractic”

du Cleveland Chiropractic College - U.S.A

Kinésiologie Appliquée

Bio-énergéticien

 

88 allée Fleming

76230 BOIS-GUILLAUME

 

02 . 35 . 61 . 24 . 13

06 . 08 . 02 . 28 . 59

 

Site : chiro.over-blog.net

VOIR TOUS LES ARTICLES

 

 

Partager cet article

Repost 0
B Leclerc D.C - dans chiro