Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 13:20

 VOIR TOUS LES ARTICLES

 

TORTICOLIS

 
Vous vous réveillez un matin, essayant de sortir du lit et découvrez que votre cou est raide et douloureux. Vous vous regardez dans un miroir et constatez que votre tête est penchée d’un côté.
Quand vous essayez de la redresser, vous ressentez une douleur aiguë, comme une décharge électrique à l’arrière de votre cou. Cette position est des plus inconfortables et vous êtes limité dans vos mouvements de la tête. Ceci est un cas typique de torticolis.
Car, lorsqu’un torticolis est sévère, il est très handicapant, au point que les activités journalières normales comme : s’habiller, conduire ou essayer de dormir sont devenues très pénibles.
 
Le torticolis s’accompagne parfois d’un mal de tête partant de l’arrière du cou. Une raideur importante, souvent unilatérale s’installe et progresse avec le temps au point d’être facilement palpable derrière et sur le coté du cou.
 
 
LES CAUSES DU TORTICOLIS
 
Les problèmes de cou de ce type, se développent généralement soudainement et sans raison apparente. Le patient ne peut que constater au réveil la présence de ce problème, se demandant ce qui a bien pu se passer.
 
Il y a en effet plusieurs causes précises à ce mal :
  • Dormir dans une position incorrecte avec la tête trop relevée en est une.
  • Un courant d’air sur le cou (vitres de voiture ou bouche d’air conditionné) peut aussi être une cause de torticolis.
·        Travailler dans une position asymétrique, pendant une période de temps prolongée, comme sous une
Vous vous réveillez un matin, essayant de sortir du lit et découvrez que votre cou est raide et douloureux. Vous vous regardez dans un miroir et constatez que votre tête est penchée d’un côté.
Quand vous essayez de la redresser, vous ressentez une douleur aiguë, comme une décharge électrique à l’arrière de votre cou. Cette position est des plus inconfortables et vous êtes limité dans vos mouvements de la tête. Ceci est un cas typique de torticolis.
Car, lorsqu’un torticolis est sévère, il est très handicapant, au point que les activités journalières normales comme : s’habiller, conduire ou essayer de dormir sont devenues très pénibles.
 
Le torticolis s’accompagne parfois d’un mal de tête partant de l’arrière du cou. Une raideur importante, souvent unilatérale s’installe et progresse avec le temps au point d’être facilement palpable derrière et sur le coté du cou.
 
 
LES CAUSES DU TORTICOLIS
 
Les problèmes de cou de ce type, se développent généralement soudainement et sans raison apparente. Le patient ne peut que constater au réveil la présence de ce problème, se demandant ce qui a bien pu se passer.
 
Il y a en effet plusieurs causes précises à ce mal :
  • Dormir dans une position incorrecte avec la tête trop relevée en est une.
  • Un courant d’air sur le cou (vitres de voiture ou bouche d’air conditionné) peut aussi être une cause de torticolis.
·        Travailler dans une position asymétrique, pendant une période de temps prolongée, comme sous une voiture ou à l’intérieur d’un placard, ou bien en hauteur pour accrocher des rideaux sont aussi des circonstances à risque.
 
  • De même, une posture défectueuse, telle celle de la secrétaire qui a l’habitude de tenir son téléphone entre son épaule et sa tête.
 
  • Regarder la télévision allongé sur le ventre, le menton soutenu par les deux mains, est un facteur causatif.
 
 
 
 
LES CAUSES SOUS-JACENTES
 
Quelques bases d’anatomie sont nécessaires pour une meilleure compréhension du mécanisme. Le cou a pour charpente la colonne cervicale, formée de 7 vertèbres cervicales. Ces vertèbres, excepté la première et la seconde, sont séparées par des disques inter-vertébraux servant de coussins amortisseurs.
Entre chaque vertèbre, de chaque côté, sort une paire de nerfs qui innerve tous les tissus et organes de la tête, du cou, des membres supérieurs et de la partie haute du thorax. Les ligaments et les muscles qui enveloppent le cou contribuent à son mouvement et à sa stabilité.
 
Dans le cas du torticolis, deux processus distincts se produisent : une ou plusieurs vertèbres cervicales se fixent et irritent le nerf sortant à son niveau ; ensuite, certains muscles du cou entrent en spasme (contracture & douleur) de façon assez extrême, c’est de là que vient la sensation de tension douloureuse que ressent le patient.
La douleur aiguë, quant à elle, est produite par l’irritation nerveuse causée par la vertèbre cervicale qui est fixée dans une position anormale pour elle.
 
 
LE TRAITEMENT CHIROPRATIQUE
 
Le Docteur en Chiropratique est spécialisé dans les problèmes vertébraux liés au système nerveux. Son expertise dans « l’analyse chiropratique », afin de déterminer la ou les causes du problème, est unique par sa qualité et sa spécificité et, également, du fait de son approche holistique, c’est-à-dire globale du corps,
 
 
 
 
 
comme un tout, devant fonctionner en harmonie, et pas uniquement limitée à la région symptomatique. Cette évaluation nécessite, dans la plupart des cas, l’obtention des films radiologiques d’une qualité particulière, afin d’éliminer tout cas de pathologie osseuse ou de fracture qui présenterait une contre-indication à certaines techniques.
 
Les films permettent également une analyse graphique et une visualisation de la composante corrective à apporter sur un niveau vertébral précis.
 
Cette correction s’appelle Ajustement Chiropratique : c’est l’application manuelle d’une force contrôlée dans sa puissance, sa direction et sa vitesse, afin d’apporter la correction souhaitée au niveau neuro-ostéo-articulaire.
Dans certains cas, des techniques auxiliaires naturelles peuvent être adjointes, ainsi que des conseils en matière d’exercices, de position de sommeil, de l’usage d’oreiller et de prévention.
 
L’Ajustement Chiropratique reste le traitement de choix parce qu’il ne porte pas atteinte à l’intégralité du corps, ni chimiquement, ni chirurgicalement.
 
 
 
Un dysfonctionnement éliminé à son stade primaire, même s’il est cliniquement silencieux, peut éviter des réactions en chaîne qui aboutissent à la maladie déclarée.
 
Pour guérir, il faut d'abord comprendre
pourquoi on est malade !
 
 
 

Bruno LECLERC

CHIROPRACTEUR

Diplômé “Doctor of Chiropractic”

du Cleveland Chiropractic College - U.S.A

Kinésiologie Appliquée

Bio-énergéticien

 

88 allée Fleming

76230 BOIS-GUILLAUME

 

02 . 35 . 61 . 24 . 13

06 . 08 . 02 . 28 . 59

 

Site : chiro.over-blog.net

 VOIR TOUS LES ARTICLES

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
B Leclerc D.C - dans chiro
commenter cet article

commentaires